A Wonderful Journey

À 20 ans Aurelia FAUDOT se sent appelée par son instinct, sa soif de découverte et d’émancipation. Elle s’envole avec une valise vers la Californie pour entamer un bout de vie.

Là-bas, elle débute sa vie d’adulte dans un contexte idéal. Elle a une bourse d’études, trop peu d’heures de cours et toute la liberté du monde pour (s’)explorer.

Alors quand elle n’est pas à l’université, elle voyage. Elle suit ou embarque ses nouveaux copains sur les routes américaines où elle découvre une manière de vivre plus intense.

À mesure qu’elle explore ces nouveaux paysages, qu’elle rencontre l’autre, expérience des moments authentiques et inattendus, Aurelia recueille des leçons de vie inestimables.

Lire la suite

Ces leçons, elle nous les raconte humblement à travers une série
d’autoportraits prenant pour décor son nouvel environnement.
On la voit fermement attachée à des ballons, qui l’aident à émerger et prendre de la hauteur. Mais à mesure qu’elle avance, ses ballons se salissent, se percent et s’envolent ; l’encourageant à lâcher prise et prendre son indépendance.

A Wonderful Journey nous questionne sur la présence et la nature de ces ballons qui nous élèvent tout en nous retenant ; mais surtout sur la possibilité de leur absence, subie ou délibérée.
Aurélia nous appelle à oser l’inconnu et le détachement pour s’affranchir, se libérer et s’envoler vers un épanouissement philosophique plutôt que matériel.